Les fantasmes de Solène

      Yorum yok Les fantasmes de Solène

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

Les fantasmes de SolèneLes fantasmes de SolèneJ’avais rencontré Solène dans une bibliothèque, on s’était mutuellement clairement dragué, moi jeune retraité avec mes 60 ans et elle avec la jeunesse de ses 25 ans. Elle était à l’époque vaguement étudiante, un peu serveuse dans un mac do, assez glandeuse plutôt. Elle vivait seule, dans un petit studio du centre ville, avait eu visiblement plusieurs aventures, mais ne supportait pas la vie commune avec qui que se soit. Elle assumait et revendiquait pleinement sa solitude et son indépendance. Quand je l’ai rencontré, elle se débattait assez bruyamment (pas recommandé dans une bibliothèque) avec différents bouquins de socio afin de préparer un exposé qu’elle devait rendre avant hier. La voyant s’agiter à la table devant moi, je me propose de l’aider, où après avoir pris connaissance de son sujet, je lui bâtissais rapidement une méthodologie avec des hypothèses, lui permettant ainsi d’y voir un peu plus clair pour ce qu’elle voulait faire. Elle me remercia chaleureusement en proposant d’aller prendre un café en ville. Après un échange de banalités sur ses cours, elle me complimenta sur ma capacité à lui avoir trouvé une solution si rapide à son problème, me faisant part de la chance de s’être rencontré, en qu’en plus de l’avoir aidé, je lui plaisais beaucoup. Mon style, mon âge, ma manière d’être, me rendait selon elle très attirant et que vu l’heure, elle aimerait bien que je la raccompagne chez elle, jouant à ce moment la petite fille pas rassurée, ce qu’elle n’était absolument le cas pas selon moi. N’étant pris par aucun engagement ni obligation, j’accédais à sa demande. A peine étions nous arrivés, elle se colle à moi et m’embrasse goulûment. Un peu surpris, je pris un certain temps pour réagir mais devint rapidement plus réceptif quand elle entreprit de se frotter à moi de manière fort suggestive. En effet, la raideur honorable apparue dans mon pantalon suscita chez elle une telle excitation qu’il s’y frotta au point de déclencher chez elle un orgasme bref mais intense. Nous n’avions canlı bahis pas encore retiré nos vêtements. On a très vite corrigé cet état de choses rapidement en se déshabillant mutuellement. Je découvrais ainsi avec beaucoup de curiosité le corps de cette gamine.Elle n’était pas spécialement jolie mais avait ce que l’on appelle “du chien”, ce charme indéfinissable rendant n’importe quelle personne quelconque quelqu’un de désirable. Elle n’était ni très gracieuse ni très bien faite. Un visage assez anguleux, des cheveux roux foncés coupés courts, une poitrine plutôt plate, mais avec des tétons très gros et très développés. Sa petite chatte entièrement rasée, n’étant finalement qu’une simple fente, avec des lèvres tellement peu apparentes qui ne donnaient pas très envie d’y aller voir plus loin. Pas de hanche mais des petites fesses bien rondes et bien pommelées et surtout avec un petit trou largement développé, rien à voir avec l’oeillet que l’on trouve en général chez les filles de cette âge. Des bords bien dessinés avec quelques légères mignonnes petites rides laissant croire à une utilisation récente, sauf que cet état de semi ouverture semblait être un état permanent. Au final un corps très androgyne, pouvant laisser croire de loin à un garçon. Son rentre dedans à la bibliothèque m’avait surpris et charmé, n’en espérant pas tant à mon âge. Nous retrouvant nus tous les deux, elle me dit : “t’es encore pas mal pour ton âge” dit elle en me prenant les couilles dans sa main, accentuant ainsi une érection déjà bien installée. ” Rassures toi, je ne fais pas la pute en te ramenant chez moi, j’ai vraiment envie de toi”. Après avoir compris que la vénalité n’était sa motivation pour avoir en relation avec moi, elle me fit comprendre que je correspondais tout à fait à ce qu’elle cherchait, un vieux avec lequel elle pourrait passer des moments où elle seule énoncerait les règles selon ses fantasmes, si j’étais d’accord. Ma curiosité l’emporta sur mes réticences. Nous fîmes l’amour de manière très classique. Elle me suça de manière bahis siteleri fort agréable et je la pris en missionnaire. Mais malgré ce que j’estime une performance tout à fait honorable de ma part, j’ai bien senti que pour elle cela n’avait pas été le grand pied pour elle, sauf à un moment, lorsque je passais ma main sous ses fesses pour lui titiller l’anus, elle a franchement réagi, apparaissant particulièrement sensible à cette caresse. Ce qu’elle me confirma. “J’ai en général très peu de plaisir par devant, mais par derrière, quand c’est vraiment bien fait c’est le pied. C’est ma manière de jouir. Si tu veux, je te montre, mais à une condition, tu me laisses entièrement faire, tu ne bouges pas, tu fais uniquement ce que je te dis”. J’étais Ok. “Pour cela il va falloir que tu me suces si tu veux qu’on recommence” lui dis je. Elle ne se fie pas prier en engloutissant ma queue jusqu’à la garde en commençant un délicieux va et vient, sa langue tournoyant autour de mon gland, me branlant d’une main et de l’autre m’introduisant son majeur dans mon anus. C’était divin et à ce régime je ne tardais à me retrouver raide comme un bout de bois. Elle cessa sa fellation, me tourna le dos, et vint s’accroupir sur moi, me présentant ses fesses.”Ecartes les moi bien et lèches”. C’est là que je découvris son petit trou particulièrement développé. Je malaxais un bref temps ses petites fesses bien rondes et entreprit de la lécher en faisant tourner ma langue tout autour de son petit trou. Elle gémit doucement, sensible à la caresse. “Mets la moi au fond” me dit elle subitement. J’obéissais en enfournant ma langue le plus loin possible. L’effet fut immédiat. Ce n’était plus un gémissement mais bien un cri de plaisir qu’elle poussa. J’accentuais le mouvement de ma langue dans son cul et elle ne tarda pas à avoir orgasme puissant. Le temps de reprendre ses esprits, elle quitta ma bouche pour s’emparer de ma queue et entreprit de s’enculer lentement. Elle se mit à haleter, semblant prendre progressivement du plaisir à mesure que ma queue s’enfonçait bahis şirketleri en elle. “Surtout tu ne bouges pas” me dit elle dans un souffle, alors que j’avais une furieuse envie de la prendre aux hanches afin d’accompagner le mouvement. Elle cessa son mouvement d’auto pénétration quand ses fesses effleurèrent la base de ma bite. Accroupie, elle s’accrochait à mes genoux qu’elle m’avait remontés à moitié. Elle resta immobile quelques secondes comme cela, le temps que son anus s’habitue à ma queue et peu à peu entreprit un mouvement de va et vient verticalement le long de ma bite. Ce fut une vision sublime de voir ce cul monter et descendre et d’observer avec une excitation croissante ces bords comparables à des lèvres de vagin et d’entendre Solène gémir de plus en fort, s’arrêtant par moment pour reprendre son souffle, reprenant ensuite de plus belle à un rythme effréné, s’interrompant une nouvelle fois comme pour prendre son élan avant l’orgasme final. Car de mon côté, fasciné par ce cul aux rebords élargis d’un érotisme torride, je luttais pour ne pas me lâcher trop vite. Solène totale maitresse de ses mouvements, de son plaisir et du mien se servait de ma bite comme d’un god dans son cul. Elle repris avec plus de vigueur son mouvement de va vient le long de ma queue, ses gémissements s’amplifiaient. Je lui dis : ” je ne tiens plus, je vais jouir !”. Cela a eu le don de l’exciter encore plus et c’est à ce moment que je me suis lâché, déversant dans son cul plusieurs jets puissants de sperme. Mon orgasme accompagnant le sien, me fit prendre à pleine main ses hanches, malgré ses consignes, accentuant ainsi mon plaisir et le sien. L’intensité de cet orgasme partagé m’avait totalement vidé dans touts les sens du terme. Quant à elle, il lui fallu un certain avant d’émerger, affalée sur le côté, ma bite toujours dans son cul, m’étant tourné sur le côté pour accompagner sa chute. Nous prîmes l’habitude de nous rencontrer pour renouveler l’expérience, sans obligation ni engagement, toujours en fonction de nos disponibilités. Une relation saine et pleine de plaisirs réciproques. Notre relation s’arrêta brusquement lorsqu’elle décida de changer de vie et de partir à l’étranger. Je ne l’ai jamais revu. Ce fut l’un de mes meilleurs souvenirs amoureux.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir