Petite Lola

      Yorum yok Petite Lola

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Petite LolaJ’ai découvert Petite_Lola il y a quelques temps. Un profil parmi les plus excitants de XH.Une femme qui se révélait avec de splendides photos, dont certaines sonnaient particulièrement vrai, des vidéos bandantes à souhait, et surtout, des textes qui semblaient révéler une femme…. précieuse…Petite_lola était active. Très active. TROP active? Probablement… J’ai pu commencer à dialoguer avec elle, elle semblait gentille, mimi, gourmande à souhait, alléchante au possible. Elle organisait des concours pour la rencontrer.Là, je commençais à un peu moins adhérer, car j’ai la vanité de bien aimer être persuadé que la femme qui me rencontre le fait car j’ai su lui donner envie, car j’ai su l’intriguer, lui plaire, l’exciter surtout… Et pas parce que j’ai eu la chance de gagner un concours où j’ai envoyé une photo de ma queue en train d’éjaculer sur une photo… Je l’ai déjà fait pourtant. Rarement, l’expérience ne m’a pas plu. Surtout que 99% des femmes qui demandent ça sont des mecs suffisamment chelou pour se faire passer pour une femme. Ils sont souvent facile à repérer, ne serait-ce que par leur vocabulaire de mec accro au porno.C’est devant la bouche ouverte d’une femme que j’aime me branler. Devant son regard gourmand qui me dit “je vais te dévorer”. C’est un des nombreux jeux qui peuvent être plus qu’agréables.Je lui en ai parlé, en laissant la porte ouverte. Elle était quand même très excitante. Et il était évident que ses concours l’excitaient, et qu’elle faisait gagner un mec qui lui donnait envie de le faire, au final !Puis est venu le jour d’un concours de plus. Il fallait deviner où elle était, et d’être le premier à l’y retrouver pour la rencontrer et passer un bon moment avec elle. Waou ! Je n’étais pas disponible, mais bon si elle avait été à quelques rues, j’aurai soulevé des montagnes pour me libérer.La journée avançait, elle donnait des indices sur sa localisation. Clairement, trop loin pour moi. Jusqu’à l’indice final, qui m’a permis de localiser facilement, en quelques clics de souris.Trop loin, je lui envoyais rapidement un message qui lui donnait la localisation attendue, lui expliquais que j’étais trop loin et que j’étais envieux de celui qui saurais en profiter !La belle a ensuite mis à jour son message, a ajouté photos et vidéos du gagnant et de la rencontre.Et là, clairement, un truc clochait. Elle montrait une photo “à la ville” du gagnant, dont on voyait le bas du visage, et qui ne collait pas DU TOUT avec le visage qu’on voyait clairement sur un GIF de la dite rencontre où le mec avec une bonne tronche d’acteur porno US. Et toutes les photos étaient sans capote.J’étais déçu, franchement. Soit elle était chaude comme la braise mais carrément pas sérieuse, rencontrant sans capote le premier venu (on m’a mis dans les commentaires qu’elle avait précisé faire des rencontres aydın escort sans capote si test récent, hors j’étais sceptique sur le fait qu’un homme qui a gagné le droit de la rencontrer en se précipitant le plus vite possible dans un parc public ai comme par hasard un test récent sur lui.)Je décidais donc de faire ce que je fais souvent mais que je n’avais pas fait pour Lola, car j’avais un bon feeling : faire une recherche de photo inversée. Et là, paf, pastèque : je trouvais très facilement les quelques photos “suspectes” ailleurs, dans de vieilles publications d’autres personnes, etc…Déçu de ma découverte je partageais en commentaire mon amère confirmation.A partir de là, c’était assez marrant de voir les commentaires des furieux qui ne voulaient pas non plus que leur rêve se brise… Et qui auraient cru n’importe quel mensonge énorme pour y croire ! Pensez vous, Lola avait répondu pour dire pardon et je ne suis pas un fake ! Donc elle n’en était pas un.Hors, je continuais malgré ça à sentir quelque chose de réel en elle, en sa façon de s’exprimer, de réagir… Je me fis donc ma conclusion, sur la base d’expériences que j’avais déjà vécu. Lola serait donc réelle, probablement un peu moins parfaite que sur une partie de ses photos, probablement un peu plus ronde, un peu moins ‘actrice X’. Une femme qui n’a jamais menti sur ce qui l’excite, mais qui s’est laissé entrainer dans la spirale de ses mensonges par omissions.J’avais déjà connu ça. Des femmes, réelles, qui se vendaient derrière le clavier comme les femmes les plus chaudes du monde. Mais qui, une fois au moment de passer à la rencontre, effrayées de devoir assumer le feu qu’elles avaient mis à cet inconnu que j’étais, disparaissaient par enchantement…. Heureusement, il y avait aussi celles qui ne se démontaient pas… Celles que JE démontait, pour en faire un jeu de mot. La femme de mes vidéos est de celle-là.A PARTIR D’ICI COMMENCE LA FICTION ;)J’ai quand même continué à discuter avec Lola. Bien moins présente sur le site, on sentait qu’elle avait pris un “coup” au moral. Probablement une perte de confiance? Hors, nous avions discuté des “évènements”, du “lolagate” comme l’a dit avec humour un membre de XH…Je voulais lui faire reprendre confiance. Je voulais qu’elle se souvienne que XH pouvait être pour elle une source de plaisir. Pas de fantasmes, mais d’orgasmes. Je m’attelais donc dans nos conversations à lui faire reprendre confiance en elle. Tout en essayant de lui donner envie, d’attiser son vice et son désir. Je lui racontais tout le bien que je pensais de son physique “nouvellement assumé” et non plus fantasmé, je lui racontais à quel point j’adorerai déguster son anus tendu et offert, à quel point j’adorerai la prendre en main pour faire d’elle ma chienne, que je saurai prendre sa bouche sans fin jusqu’à inonder sa escort aydın langue de mon jus chaud, m’enfoncer profondément dans chacun de ses trous avec ma langue qui joue baveusement avec la sienne.J’insistais sans lourdeur, j’explicitais pas mal d’envies qu’elle provoquait en moi. Je lui expliquais ma vision de la domination et de ma “salope”.Que mon plaisir n’était pas dans l’humiliation mais dans la réception du don d’une femme. Que je n’aime rien tant qu’une femme qui s’offre. Qui s’offre à mon regard (se branler en me fixant dans les yeux comme une jolie chienne? RIEN de plus beau sur terre), qui s’offre à mes doigts, à ma langue, à ma queue, mais surtout à mon plaisir et à mon vice. Une chienne qui sait que je suis un maitre qui préfère récompenser que punir (oui, un cul, un sein ou même une joue qui claque peut l’être par récompense…)Que soumise n’est pas synonyme de passive, et surtout, que tout ça est pour moi un jeu, et pas un art de vivre. Qu’en dehors, je suis un homme calme, respectueux, pas dominant, presque “doux” ! un vrai dr Jeckyll et mr Hyde…Ma patience avait donc payé, et la belle Lola m’attendait dans une chambre d’hôtel parisienne non loin de chez moi. Elle savait que j’avais trouvé une excuse pour justifier auprès de ma femme une absence sans question pendant que je viendrai me perdre de plaisir au fond du cul de ma pute adorée…J’arrivais donc un peu après elle. Un début de scénario était convenu. La belle devait m’attendre nue, complètement nue (sauf talons si elle voulait), à 4 pattes, cul tendu vers la porte, cambrée au MAXIMUM, se masturbant doucement en m’attendant…J’entrais, et trouvais cette chère salope dans la position attendue… Je refermais doucement la porte, mais ne parlais pas. Je savais qu’elle serait partagée entre la peur, peur de ne pas plaire, peur que ça se passe mal, mais également terriblement excitée à l’idée d’attendre un inconnu pervers dans cette position bandante à souhait et complètement vulnérable…Je prenais le temps de la contempler silencieusement, me repaissant de la vue divine qu’elle m’offrait, des petites ondulations de bassin qu’elle ne pouvait retenir, pas plus que des gémissements qu’elle s’efforçait pourtant de retenir aussi…Mettant fin au doux supplice, toujours sans lui adresser un mot, je m’approchais doucement après m’être déshabillé silencieusement mais en parfaite conscience de ma salope à disposition qui avait entendu mes vêtements bruisser, ce qui n’avait pas été sans conséquence sur la cyprine qui coulait maintenant sur sa cuisse…Je plaquais doucement mes mains sur ses fesses, je les écartais fermement alors qu’elle se tendait déjà au maximum pour mieux voir encore son anus qui m’appelait à corps et à cris, et je plongeais, langue en avant….Je me régalais de son cul offert…. Je prenais le temps, longuement, aydın escort bayan de lui bouffer le cul comme jamais, avec mes doigts qui venaient souvent s’insinuer entre ses cuisses, inversais parfois pour profiter de son gout, puis y revenais encore…. Je tenais ce manège un long moment…. Puis je me redressais, venait placer ma queue dure comme du béton entre des fesses, attrapais ma belle par les cheveux, la tirais vers moi, attrapais un sein que je malaxais puis soufflais à son oreille :”Bonjour, ma superbe petite pute !”Je tournais ensuite son visage vers moi, on se fixait intensément et c’est nos bouches qui s’unirent alors avec passion… Je m’arrêtais et lui ordonnait de tirer la langue… Lola savait parfaitement à quoi s’en tenir, s’exécuta en attendant patiemment que je laisse couler un filet de salive dans sa bouche… A déguster…Je la relâchais, pour qu’elle reprenne sa position initiale…Je lui ordonnais de mettre ses mains sur ses fesses et de les écarter au maximum. Elle s’exécutait, épaules contre le matelas… J’appuyais tout doucement mon gland sur son anus, qui n’avais pas besoin de plus pour commencer, bien préparé, dilaté et lubrifié par ma salive, pour s’écarter… Après que ma queue ai pénétré de quelques centimètres, dès que je la sentais s’ouvrir je m’enfonçais en elle d’un ample et terrible coup de rein, sans merci, le plus profond possible….Je patientais quelques secondes en caressant son dos, claquant son cul, puis ressortais tout doucement…. Centimètre par centimètre, jusqu’à ressortir entièrement…. Puis recommençais le même manège, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle soit complètement ouverte, qu’elle se sente remplie, comblée, complètement possédée…Une fois qu’elle était complètement ouverte, alors nous nous amusions plus classiquement, elle toujours à mes ordres même si osant parfois quelques initiatives dictées par sa gourmandise…. Moi y accédant, ou pas… Selon mon envie…. Baisant tour à tour chacun de ses 3 trous…. M’attardant particulièrement à faire céder le fond de sa gorge, plus en douceur que pour son cul bien sûr, mais avec comme but de pouvoir la baiser de la même façon…..Alternant claques sonores et baisers profonds, enculade lente et profonde avec dégustation de sa poitrine, profitant d’elle à mes genoux, les bras dans le dos, le menton, le cou et les seins dégoulinants de sa salive de chienne comme de la mienne….La regardant jouir et perdre le contrôle, possédée par ma queue et mon vice, chienne lubrique me suppliant de faire d’elle ma pute, ma reine….Nous vautrant dans le vice le plus profond jusqu’à ce qu’enfin, elle sente chaque goute de mon sperme chaud venir s’écraser jet par jet, puissamment, sur sa langue tendue…Avec interdiction d’avaler avant mon feu vert…. La regardant jouer avec, finir d’être ma pute assoiffée, petite chienne complètement perdue dans la recherche de son plaisir et du mien….Puis revenir vers la surface, plus calmement, plus doucement, sous mes caresses et mes baisers… Avant d’y replonger, plus tard…. encore et encore…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir