Une nuit tout les deux

      Yorum yok Une nuit tout les deux

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Une nuit tout les deuxDE 8H À 10HAu matin, je me réveille et j’aperçois sur la table un billais de tes parent disant qu’il nous laisse seul jusqu’au lendemain matin. J’entends l’eau de la douche commencer coulé donc je m’approche de la salle de bain et ouvris la porte pour te constater nue te savonnant de la tête au pied. Tu n’as pas fermé le rideau de douche me laissant alors champ libre sur tes magnifique seins tes belles fesses et surtout ton intimité. J’ouvris la porte entièrement m’approcha doucement sans faire de bruit. Toi qui me fais dos, j’empoigne tes hanches et je dépose et léger baiser dans ton cou. Tu as soudain de pencher la tête vers l’arrière et tu me dis : bon matin chéri. Je continu mes tendres baisés puis je te tourne pour que tu fasses face à l’homme de ta vie. J’embarque dans la douche pour être plus près de toi. L’eau de la douche mit mes sous-vêtements transparent et moulant. Tu remarques assez vite l’effet que tu me fais grâce à la splendide bosse qui demande juste à sortir de sa prison. Tu ne le fut pas attendre, tu enlèves mes sous-vêtements l’empoigne fermement mais avec une douceur et tu commences des léger vas et viens en même temps de m’embrasser. Après de longue minute, tu te penches pour offrir une gâterie avec ta bouche. Ta fellation m’offre un plaisir extrême. Tout à coup on entend cogner a la porte de la salle de bain. Ton père demande de rentrer. Je tire le rideau d’une vitesse très rapide et pour ta part, tu ne portes même pas attention à ton père qui se trouve l’autre côté du rideau. Caché derrière la mince toile, tu m’offre toutes les sensations inimaginables. Tu fais tournoyer ta langue tout bord tout coté sur mon gland. En même temps, tu effectues des vas et viens avec ta bouche. Ton père veut seulement amasser 2 serviettes et me demander ou tu étais passé. Je lui réponds avec une voix nerveuse que tu es parti au marché. Ton père sort finalement et je peux enfin souffler. Je vois que tu me regarde avec le large sourire fendu jusqu’aux oreilles. Je compris tout de suite que ses trucs t’excitaient au plus haut point. Je m’assois dans le fond du bain pour que tu embarque sur moi. Face à moi, tes jambes de chaque côté de moi, me ceinturant complètement. Tu enfourche mon sexe pour l’incruster dans ton vagin d’une chaleur ouf non descriptive et humide. Je dépose mes mains sur tes fesses pour te soulever un peu et te redescendre lentement. On commence alors de très longue minute en fessant l’amour sous l’eau chaude. Tu serres alors tes bras autour de mon corps. Tu appuy ta tête sur mon épaule et je senti ta respiration s’accélère de plus en plus. Après 10 min d’amour et de jouissance, tu te retires et tu me demande de me relever. Une fois debout, tu te couches dans le fond du bain et je me couche sur toi de façon à ce qu’on soit en 69. Tu mets tout de suite mon pénis dans ta bouche et moi pour ma part je goutte au meilleur dessert que je puisse rêver. Ton vagin; Tout chaud et humide. Je virevolte ma langue dans tous les sens pour t’offrir le plus grand plaisir que tu puisses rêver. Après un long moment, je décide d’augmenter ton plaisir alors je pénètre mon index et mon majeur dans ton antre d’amour. Avec 2 doigts qui fait des vas et viens d’une douceur en plus de ma langue qui caresse légèrement tes grandes lèvres et ton savoureux clitoris. Des cris de plaisir sort de ta bouche. De ton bord tu veux me faire plaisir mais c’est impossible. Ton plaisir est si haut que tu as de la misère à garder ta bouche sur mon bâton d’amour. Tu procède alors à une masturbation de ma verge, mais encore il est difficile pour toi de faire les mouvements de façon fluide à cause de mes mouvements sur ton trou d’amour que j’aime. Je commence à sentir ton corps vibrer. Tu atteins l’orgasme. Je ralenti mes mouvements mais je ne les arrête pas pour que tu restes comblée de plaisirs. Tu en profite pour me faire une fellation, La meilleure fellation que tu n’aies jamais faite. Encore quelque minutes comme ceci et je n’en peux plus. J’ai enfin mon orgasme. Même si je t’avertis que je vais lâcher mon jus, tu m’ignore et même que tu accélères. Je lâche mon sperme dans ta bouche et tu nettoie tout. Tu as tout lichée. Il n’en reste même pus une seule goute sur mon pénis. Pendant mon éjaculation, j’ai eu de la misère à me contrôler. Mes anches se déplacèrent de tout bord tout coté et tu gardas ton emprise sur mon sexe. Je n’ai même pas le temps de relaxer que tu en demande plus. Tu te relèves en position assise sur ma figure et tu dis : « plus, ENCORE PLUS». Avec cette phrase je commence à te manger le minou. J’embrasse langoureusement ton sexe tout mouillé. De ta main gauche, tu empoigne ton dessus de tête et ta main droite empoigne un de tes seins. Ton plaisir augmente encore et encore. Je le ressens par tes mouvements, je le goute par ton sexe, je l’entends par tes cris. Tu atteins le stade d’un deuxième orgasme. Tu lâche un de ses cris. Malgré tout ça, je continu. Tu ne tiens plus en place mais je te retiens avec mes mains placé sur tes hanches. Te voir dans tous ces états et a gouter la merveille qui est collé à ma bouche, je bande aussitôt. Je continu encore plusieurs minutes jusqu’à ce que je te lâche de mon emprise et que l’on sorte du bain. Notre peau un peu plissé à cause de l’eau, il est maintenant rendu 10h et nous nous installons confortablement sur le sofa du salon.DE 10H À 12HUne fois rendu sur le sofa du salon, tu te couches sur moi ventre à ventre. Nous restons comme sa pendant 10 longues minutes de réconfort et de détente. Sentir ton parfum si près de moi, sentir ta respiration dans mon cou, tes seins contre mon chest, ressentir sur ma jambe la chaleur se dégageant de ton vagin doux au touché, délicieux au gouter et merveilleux à mes yeux et pour finir, mes yeux donnant sur tes jolies fesses rondes. Le paradis de tous les hommes. Se retrouver collé a la plus merveilleuse femme au monde, une femme sensuel qui adore baiser et faire l’amour avec un prince. Le fantasme de tous les hommes qui est réalité pour moi. Tu fais de moi l’homme le plus heureux du monde. Après un moment de désire et de penser, tu commences à me donner des petits bisous sur la bouche suivi de murmures à l’oreille. Des murmures sensuels. Ses murmures s’ont d’une efficacité étonnante. Tu commences à sentir mon pénis se gonfler et venir frôler le côté de ta jambe. À ce moment, tu me dis : « I like It, t’en redemande, et moi aussi». Après ses quelque parole sensuel murmurer à mes oreilles, tu m’embrasse langoureusement et tu continu ta course au baisé sur mon chest, mon ventre, mes cuisse pour finir sur le bâton que tu attends depuis un petit moment. Mes yeux se ferment tranquillement pour m’abandonner à toi. Tu pratique des succion son mon gland pour augmenter le plaisir à une vitesse incroyable. Des “mmmm“ se fait entendre de ma part. Tu poursuis en faisant des vas et viens d’une rapidité incroyable. Mon sperme sort dans ta bouche d’une force inimaginable et tu gobe tout. Une fois tout liché nettoyer et avalé, tu te retires pour faire place à ton vagin pour que tu puisses introduire mon sexe dans ton sexe encore une fois.Tu commences tes vas et viens à une vitesse modérée. Tu te penches un peu vers l’avant et je commence à embrasser tes mamelons tous dure pointant vers l’avant. Toujours en mouvement, tu descends ton visage vers le mien de façon qu’on puisse s’embrasser langoureusement. On continu pendant un méchant bout jusqu’à ce que l’on atteint l’orgasme tous les deux. Ton orgasme m’excite tellement que le mien arrive tout de suite. Ce n’est pas des orgasmes qui nous arrêtent. Je reste bandé comme un cheval. Notre excitation est à son plus haut point, nous continuons de faire l’amour sur le sofa pendant un très long moment. Tu accélères le plus vite que tu peux et après quelque minutes, on atteint notre deuxième point culminant du plaisir sexuel. On ne tient plus en place mais on ne veut pas arrêter. On ne veut pas se laisser. Il devient difficile de continuer les mouvements, mais c’est trop bon. On ne veut pas arrêter, on se tient mutuellement pour pas que l’autre se retire. Nous nous secouons de tous les coté, nous avons de la difficulté à rester en place, mais on continu toujours nos vas et viens. On bouge tellement que l’on tombe du sofa mais on reste collé. Nos vas et viens ont cessé mais je suis toujours dans ton trou du plaisir. Nous sommes couché de côté sur le plancher face à face et on part à rire. Soudain tu me pousse pour que je tombe couché sur le dos et tu vas chercher avec ta bouche mon pénis toujours en érection. Tu commences a me sucé mais moi pas d’accord avec ça, je me relève en position assis, j’agrippe tes jambe et je les tires vers moi. Tu effectues une rotation, je me recouche, je passe une de tes jambes par-dessus ma tête et je commence à te manger ton minou pendant que toi tu me suce avec un tel plaisir. Nous restons ainsi pendant un très long moment mais, mais midi arrive bientôt et je veux te faire plaisir. A place de descendre a la salle a mangé de l’hôtel, je me rhabille puis avant de partir, je t’embrasse, Un baiser langoureux, ensuite j’embrasse tes joli seins puis ton vagin. Je remonte tout le long de ton corps avec des légers baiser et je reviens a ta bouche avec un deuxième baiser langoureux. Je traverse la porte d’entrée te laissant toute nue toute mouillée et encore en sueur. Juste avant de fermer la porte, je me retourne en ta direction et je te vois te coucher sur le dos pieds vers moi, tu écartes les jambes pour me donner une magnifique vue sur ton entre-jambes. Tu relèves un peu la tête et tu me chuchote : «fait vite, je t’attend avec impatience. Ne fait pas en sorte que je refroidisse».De 12h à 13h30Une fois la porte fermée, tu te relèves, ouvre la garde-robe et tu enfile une güvenilir bahis robe de chambre. Tu mets la table; assiettes ustensile etc. La table est montée pour deux. Tu installes aussi des chandelles, tu tamise les lumières, tu mets au sol quelque pétale de rose au et tu mets de la musique d’ambiance. Lorsque tout près a recevoir ton homme, tu retournes dans la salle de bain et tu enfile des sous-vêtements ultra sexy. Une magnifique nuisette noir avec de la dentelle laissant paraitre tes jolies seins. Sous ta nuisette, un magnifique g-string ressort. Tout pour continuer à m’exciter comme tu sais très bien le faire. Tu t’assois sur la table, croise les jambes de façon sexy. Lorsque je rentre dans notre chambre d’hôtel, je te vois toi, assise sur la table avec un regard mesquin. Je m’approche de toi, retire mon mentaux et rendu à toi, je te prends par les épaules je t’embrasse langoureusement tout en te couchant lentement sur la table. Mes mains baladeuses se promènent un peu partout sur ton corps. Tes épaules, tes seins, ton ventre, tes cuisses et sans oublier ton vagin qui attend avec impatience les plaisirs que je vais t’offrir. Après de très longues minutes comme ça, je m’arrête pour aller préparer le diner. Devant le petit comptoir à préparer nos assiettes, toi tu es collé dans mon dos, tes bras autour de mon corps et tu me donne tout plein de baiser dans le cou. Une fois le repas prêt, j’apporte les assiettées à la table. Je te tire ta chaise tu t’assoies mais lorsque je suis assis, tu te relèves tasse ton assiette juste à côté de la mienne et tu t’assoies sur moi. Tu ne supportais pas d’être si loin de moi. Rendu sur moi, tu me flattais les jambes, te tournais sans cesse la tête vers moi pour me donner des baisers et je ne peux résister. Je bande. Tous ses petits gestes font en sorte que mon pénis soit en érection. Ma grosse bosse fait en sorte que tu es inconfortable et moi aussi. Tu viens pour rechanger de place mais futé comme je suis, je trouve une super idée. Tu te relèves, je désipe ma fermeture éclair, je sors ma verge de mon pantalon. Tu me regarde avec un sourire et tu t’approches. Je te retire doucement ton string noir mais je te laisse ta nuisette sur le corps. Une fois le string enlevé, tu te rassoies sur moi. Cette fois si, tu es très confortable et moi aussi. Je constate assez vite que tu es encore très chaude et encore très humide. On commence à manger et comme je suis droitier, je me sers seulement de ma main droite. Ma main gauche est donc encore libre, mais elle ne les pas pour longtemps. Je dirige ma main vers ton sexe pour le caresser. Ma verge dedans, mes doigt te caressant, ses le plus beau diner de ta vie. Tu ne peux rêver mieux. Après de longues minutes à te caresser, je sens ton excitation monté graduellement. Je ne peux te laisser comme sa pendant l’heure du diner alors, j’arrête de manger et j’arrête mes caresse pour prendre tes fesses. Avec mes bras, je te pousse vers le haut et je te redescends avec une douceur qu’on ne peut imaginer. Ces vas et viens monte encore plus ton excitation et tu as de la difficulté a continué à manger. Nous continuons pendant un long moment jusqu’à ce que tu me dises un instemps. Je stop les mouvements et j’attends de voir ce que tu me faire. Tu commences à te tortiller et par quelconque moyen, tu réussi à te revirer de bord sans que mon pénis lâche l’intérieur de ton vagin. Tu es désormais rendu face à moi. Je ratt**** tes fesses et viens pour reprendre notre plaisir mais tu me stoppe encore une fois. Cette fois si ses pour détacher l’attache dans ton cou. Les morceaux de lingerie qui recouvrait tes seins tombent pour dévoiler tes seins. Ma bouche reste grande ouverte devant le spectacle que j’ai a deux pouces de ma figures. Je reste sans voix et je salive. Tu me ramène a l’ordre en me disant : « et alors? ». A ses mots, je pensais que tu voulais que je te dise comment je trouve tes seins mais juste comme que je commence à parler, tu me coupe la parole en m’embrassant et lorsque le baiser terminer, tu me dis : « tu ne continu pas ma gâterie, je refroidis ». A ses mots, mes mains reprend leurs place sur tes fesses et je recommence les vas et viens mais a une vitesse beaucoup plus grande que tantôt. Des cris de plaisirs surgit de ta bouche et sa me plait. Le balancement de tes seins devant ma face m’excite encore plus. En même temps de faire l’amour, on s’embrasse langoureusement kan soudain, je sens ton vagin se contracter, tes bras se resserrent autour de mon corps et tu commences a tremblé. Tous ses signes m’indiquent que tu es en plein dans un orgasme. Tes contractions sur mon pénis donnent la goutte qui fait déborder le vase. J’expulse tout mon sperme en toi. Tu me traite de vilain et lorsque nos orgasme ont passé, tu m’annonce que ses l’heure de tout nettoyer. C’est à ce moment que je me rends compte que l’on n’a pas la même définition de nettoyer. Tu te retires pour te coucher sur le sol. Tu m’invite à venir te rejoindre et je viens à toute vitesse. Je fini de me dénudé et comme j’arrive près de toi, tu écartes les jambes. Je me penche et je commence des caresses au niveau de ton entre-jambes. En position 69, tu gobas mon sexe pour bien le nettoyer. Tu exerces des succions, tu entreprends des cercles avec ta langue au niveau de la couronne de mon gland ce qui fait monté mon excitation et à la fois mon érection. Pour ma part, je donne des grands coups de langue délicatement tout en introduisant deux doigts avec une vitesse très rapide. Deux doigts en toi, ma bouche sur ton clito exerçant des succions et l’autre main qui cherche mon sac à dos. Pendant que je suis parti faire des courses, j’ai arrêté dans un magasin érotique et j’ai acheté un dildo. Je l’att**** enfin et je te l’introduis. Je pratique des vas et viens d’une vitesse lente et graduellement j’accélère pour atteindre une vitesse très élever. Mon bras est en feu et toi tu ne tiens plus en place. Je dois même exercer une pression sur ton ventre pour te recoller sur le plancher. Après 2 autres orgasmes et pour moi 1 autre, nous arrêtons. Tout en sueur, je me retourne de bord et je me colle sur toi. On s’embrasse encore pendant un très long moment. Pendant qu’on s’embrasse, j’utilise ma main droite pour me masturbé. Arrivé à l’éjaculation, je te demande si tu en a envi et tu me répons oui alors je cesse. Tu te mets à genoux moi debout et tu commences une fellation. L’éjaculation ne se fut pas attendre et j’éjacule tout mon sperme dans ta bouche. Tu avale le tout pour n’en réclamé plus alors tu continu à me sucer. Tu es si bonne et excitante que je ne perds pas mon érection. Tu utilises tous les trucs que tu connais pour envoyer quelqu’un au 7 e ciel. Comme de fait, j’éjacule une seconde fois et encore tu avale tout. DE 13H30 19HLorsque que tout est nettoyé, je me rhabille et toi tu ne fais que rattacher ta nuisette. Tu ne mets même pas ton g-string. Tu trouves sa plus excitant et moi de même. Quand on est habillé, on planifie notre après-midi. Tout d’abord, un magasinage au centre d’achat qui est situé juste en face suivie d’un souper romantique au restaurent de ton choix. Le retour à l’hôtel est prévu pour 19h. Ses au moment que je t’annonce que je t’amène magasiner au centre d’achat, tu me saute au cou je peux très vite consterner que tu es encore toute chaude et humide. Ceci me donne un petit sourire. Pour faire changement, je t’habille. Je commence par retirer ta nuisette. J’en profite pour déposer une main sur ton vagin. Ma bouche se dirige vers tes mamelons pour les embrasser. Ils se redissent au contact de mes lèvres. Ensuite je remonte doucement dans ton cou pour finir ma course sur ta bouche. Je viens pour te mettre des sous-vêtements mais tu les refuse. Je te remets ta brassière, je prends une de tes mini shorts et je te l’installe. Lorsque je remonte le long de tes jambes, je fini par arriver à ton niveau intime. J’en profite pour donner quelque baisés a ton vagin et j’introduis ma langue. Chose qui te fut poussé un cri. Tu enfile le reste rapidos et on se dirige par la suite vers le centre d’achat. Je te donne un peu d’argent pour que tu puisses faire les boutiques. Tu entre dans une boutique de chaussure mais tu ne veux pas que je t’accompagne. Tu entre par la porte de devant et tu ressors par la porte de derrière sans que je le sache. Tu te retrouves dans un autre corridor du centre d’achat et tu voies par une fenêtre, l’autre bord de la rue un magasin. Tes yeux commencent à briller de joie. Tu sors du centre d’achat pour ensuite entrer dans le sex-shop. Ses comme si tu venais d’entré au deuxième paradis car le premier ses bien sûr moi. Tu regardes tous les objets dans chaque allée avec attention. Tu arrives a la caisse avec un vibro-masseur, une petite culotte vibro-massante et 3 uniformes sexy pour me faire une belle surprise. Pour pas que ça paraisse, tu retournes au magasin de chaussure et tu t’achètes deux paires de chaussures que tu aimes beaucoup à un prix peu couteux car ses quelque objet atteint déjà le 350$ que je tes donné pour magasiner. Un coup le tour des magasins fait, il commence déjà à être tard alors on porte nos colis à l’hôtel et on en profite pour s’habiller un peu plus chic car je te sors dans un grand restaurent. Je t’apporte a un restaurent 3 étoiles ½. Un restaurant dont les services sont exceptionnel, la bouffe extraordinaire, l’ambiance remarquable bref tout étais parfait. Plus heureuse que sa je crois que tu ne peux pas. Pour rajouter un peu de piquant a notre souper, tu échappes ta fourchette sur le tapis. La raison est bien simple, ça te donne une raison de rentrer sous la table de façon assez subtile. Rendu sous la table, plus personne ne pouvais te voir à cause de la nappe de la table. Tu réclame un dessert avant même d’avoir fine türkçe bahis ton souper. Tu désipe ma fermeture éclair pour sortir mon pénis de mon pantalon. Tu commences tout de suite a le licher. Un coup bien mouillé, tu t’attarde au gland. Tu fais de grand cercle autour de mon gland pour augmenter mon plaisir. Pendant que tu goutte a ton dessert et moi au plaisir, le serveur viens me voir. J’essaie de paraitre le plus normal malgré tout le plaisir que tu m’offre. Je lui demande de repasser plus tard pour le dessert et il s’en va. Ce qui s’est passé plus tôt en matinée avec ton père ta fait découvrir le plaisir d’avoir le risque de se faire prendre. Tu aimes sa car l’adrénaline monte en flèche. Dès que le serveur tourne les talons pour partir, tu prends mon sexe et tu le mets au complet dans ta bouche. Tu commences doucement avec des vas et viens léger en même temps de faire tournoyer ta langue sur mon pénis. Après seulement quelque minute, tu retires ta bouche pour laisser place à une job plus manuel des mains. Tu pratique une masturbation a une vitesse assez élevée. J’ai de la difficulté à rester assis droit sur ma chaise. Lorsque tu aperçois que je bouge un peu trop et que sa risque d’attirer l’attention des autres, tu cesses tes mouvement pour reprendre avec ta bouche. Ces vraiment le coup de grâce. Après quelque minute de fellation, ta le droit à la crème de ton dessert. Tu avale tout pour ne pas laisser de traces, tu remontes ma fermeture éclair et tu ressors avec un large sourire. La seul chose que tu me dis ses : « MIAM ». Ces rendus à mon tour. Voilà le pourquoi que tu n’as pas mis de petite culotte. Ces pour me faciliter l’accès à mon dessert. Je regarde autour de moi, personne ne me regarde. J’en profite et hop je suis sous la table. Ni vue ni connue. Je commence par des caresses. Quand je constate que tu commences te tortiller un peu, je rajoute un deuxième doigt tout en accélérant un peu. Après plusieurs minutes comme ça, de pure plaisir, je rajoute ma langue. Ma langue sur ton clitoris augmente grandement ton plaisir. Mes lèvres se collent sur ton vagin et une vois dessus, je commence à aspirer ton clitoris. Ton bonheur augmente a un niveau tellement haut que tu lâche un petit cris dans le restaurent. Juste assez fort pour que je l’entende mais assez subtile pour pas alerté les autres clients. Pour ne pas se faire prendre, je me retire tranquillement. De cette façon a ce qu’il y ait moins de risque que tu cris a tue-tête dans le restaurent. Juste comme mes lèvres quitte ton vagin, tu m’empoigne la tête avec ta mais et tu me repousse la tête dans ton entre-jambes. Je comprends alors que tu ne veux pas que je cesse. Après plusieurs longues minutes, je quitte ton entre jambes et j’exerce des vas et viens a une vitesse très rapide. Je constate que tes jambes commence à trembler et du liquide commencer à couler le long de ta jambes. Cette fois si ton orgasme est plus forte que d’habitude. Je remonte m’assoir a ma chaise. Après notre dessert, un deuxième dessert arrive mais cette fois si il est sucré. Quand le repas est terminé, on s’embrasse langoureusement et on quitte la table. Je paye la note et on quitte en direction de l’hôtel.DE 19H À 23HSur le chemin du retour, je te fais passer par un petit détour. Je nous fais passer par des jolies rues. Au fur et à mesure que l’on avance, des jolis réverbères commencent à s’allumer. Après avoir passé dans les quelques rues, je sors un morceau de tissus et je te demande de pas bouger. Je te bande les yeux et on continu notre chemin le plus rapidement possible. Té rendu collé à moi. Tu ne me quitte pas. On arrive enfin au lieu que je voulais te montrer. Je t’assoie et une fois que tu es bien installée, je retire le morceau de tissus. On est rendu sans un champ. Une petite colline pour être précis. Tu n’en reviens pas de la superbe vue qu’on a. Nous somme sur le bord d’une petite falaise. L’endroit est un grand espace vert, plus loin sur la gauche on peut apercevoir une grande montagne et dans le ciel, un magnifique couché de soleil qui se reflète sur le lac. Des cris d’oiseau en fond sonar et moi pour te réchauffer. Décor et ambiance à la hauteur du cinéma mais ces biens réels. Tu m’embrasse pour me montrer ton bonheur. On profite de ce moment pour se coller, s’embrasser, se minoucher. Dans les dernières minutes du coucher de soleil, on fait l’amour. L’amour comme toutes personnes pourrait rêver. On le fait avec une telle délicatesse au rythme de la nature. Après s’avoir donné un merveilleux moment de plaisir, on s’assit sur la pelouse et on se blotti pendant un long moment. Quand le froid de la nuit s’installe, on remet les quelques vêtement qu’on possède puis on reprend le chemin de l’hôtel. Rendu à l’hôtel tu me remercie encore pour le merveilleux cadeau que je t’ai donné. 20h est déjà à nos portes alors je nous installe confortablement devant la télévision. Blotti un contre l’autre, nous regardons un dvd. On passe la majeure partie du film à s’embrasser car il ne nous intéresse pas du tout. 20 minutes après le début du film, ta une super bonne idée. Tu changes le film et tu pars dans la salle de bain. Tu reviens avec un uniforme érotique de femme de ménage. Tu t’approches de moi sans que je te voie et quand tu es assez près, tu presse le bouton play de la télécommande et un film porno commence. Je me retourne la tête et je t’aperçois toi debout, ultra sexy comme d’habitude qui tien ton plumeau. Tu viens me rejoindre sur le sofa et on commence à écouter le film. Durant le film, plein d’idée me vienne en tête et toi aussi. Ces après une demi-heure de visionnement que l’on commence à se toucher. J’ouvre le bal en commençant à me masturber. Tu n’hésites à faire pareil et tu commences à te masturber à ton tour. Ma main quitte mon sexe pour retrouver le tien. Tu es très chanceuse, tu es rendu à deux main qui te caresse. Pour rendre sa un peu plus égaux, tu transfère ta main vers mon sexe. Tu me masturbe pendant que je te caresse d’une délicatesse. Je commence à introduire des doigts et pour ta part tu accélères. Après quelque minute, je me lève du sofa et je viens à quatre pattes à tes pieds. Tu écartes les jambes et je commence par te donner des baisers tout le long de tes jambes. Je commence par tes chevilles et je termine la série de becs sur ton entre-jambes. Tous les bisous que je te donne sur ton vagin te font frissonner de plaisir. Vu tes réactions, je continu. Je me mets a aspirer ton clitoris et t’enfile deux doigts. Quelque instemps après, j’introduis ma langue à l’intérieur. Je la fais tournoyer, je lui fais faire des vas et viens. Tu t’abandonnes totalement, tu adore, tu voudrais que je continu toute la nuit comme ça. Je cesse la langue pour faire place de nouveaux à mes doigts. Tu es toute chaude, humide et surtout comblé de plaisir. Tu veux m’offrir des plaisirs à ton tour donc tu m’ordonne de m’assoir sur le sofa et de regarder. Tu me fais un strip-tease. Tes mouvements fluides, ta robe qui tombe au sol doucement, tu es maintenant en soutien-gorge. Un soutien-gorge noir avec de la dentelle. Tu avances vers moi et commence à me faire une dance sensuel. Tu te frotte sur moi, mais à chaque fois que je viens pour te toucher, tu me tape la main pour pas que je touche. Tu es vraiment de plus en plus autoritaire avec moi et ça ajoute une touche d’excitation. Tu t’approches de ma verge et tu commences à la licher. Tu l’att**** par la base et avec ta langue, tu exerces des cercles autour de la couronne du gland. Tu détache ton soutif et tu me le lance à mon visage. Juste comme que je commence à le renifler, tu te penches plus vers l’avant, prend mon pénis et tu le mets entre tes seins. Tu commences à faire des vas et viens pour m’exciter encore plus. Après quelques minutes, je ne suis pas capable de me retenir; j’éjacule. Mon excitation est tellement haute que mon pénis reste bandé dure. Mon sperme a revolé partout. Tu en a dans la figure, sur tes jolis seins et moi j’en ai sur mon ventre, mes cuisses et ma verge. Tu nettoie tout ce que tu peux avec ta langue. Un coup terminé, tu te redresse et tu sautes littéralement sur moi. A genoux sur le sofa, face à moi, les jambes chaque fois, tu m’embrasse langoureusement tout en descendant lentement sur mon sexe. Une fois totalement descendu, tu remontes a une vitesse très élevé. Tu continu tes vas et viens a une vitesse très élevé. Tes cheveux se font secouer, tes seins se ballottent de haut en bas. Après un long moment, tu commences à ralentir. Tu fais maintenant les vas et viens d’une vitesse très lente et d’une façon délicate. On ressent tous les deux la sensualité qui si trouve. Une fois terminé, tu te retires mais ce n’est pas fini. Toujours face à moi, tu passes tes jambes sur mes épaules. Je te prends par la taille et je te soulève. Tu te colles encore plus de façon à ce que ton vagin donne direct à ma bouche. Je mets mes mains sur tes fesses et je me lève debout. Toi toujours d‘en cette position tu es en train de te faire déguster le minou. Ma langue visite tous les recoins de ton entre-jambes. Je fais des mouvements du haut vers le bas, de la gauche vers la droite, de l’intérieur vers l’extérieur et des cercles. Tous ces mouvements te font jouir. Des cris de jouissances, ses pas sa qui manque. Je suis sûr que tu serais capable de réveiller les voisins. Je mets mais mains dans ton dos et je m’approche de la table à manger. Je te dépose doucement sur la table sans quitter tan vagin. Tu es désormais couché sur la table à te tortiller. Après un long moment, je quitte ton entre-jambes royal pour rejoindre ta bouche. On continu a s’embrasser.DE 23H À 01HAprès les 15 dernières heures de plaisirs, ça continu. Une fois nos gâteries terminé, il est temps de se détendre un peu. Je t’apporte alors au rez-de-chaussée güvenilir bahis siteleri de l’hôtel dans la salle aquatique. Une pièce merveilleuse qui comprend piscine, spa et sonna. Une porte vitrée dont la vue donne directement sur une salle de massage. Un mur vitré dans la salle donne sur une vue spectaculaire qui fait rêver toute personne qui regarde le paysage. La salle déserte car elle est sensé d’être fermé a tout client pour la nuit, on se faufile jusqu’au spa. Rendu à l’intérieur, la relaxation commence. On démarre le spa et déjà il commence à faire des remous. La chaleur se fait vite sentir. La chaleur et les remous détendent tous les muscles de notre corps. On se colle, on se bécote, je te joue dans les cheveux et on discute. Cette fois si nous n’allons pas plus loin. Nous restons seulement assis à profiter du moment présent. Ça nous permet aussi de nous remettre de nos émotions et de reposer nos sexes. Ses après un très long moment de détente dans le spa que nous décidons d’en sortir. On entre ensuite dans le sauna. La chaleur qui se dégage de là nous donne le plus grand bien. Encore une fois on en profite pour se coller, se minoucher, se bécoter. Je prends la position couché sur le banc, je regarde vers le plafond et tu viens coller sur moi avec ton maillot. Je commence à sentir tes seins contre mon bras et mon chest. Ton souffle dans mon cou, tu ne peux être mieux. Je me tourne un peu pour te faire face, je passe mon bras restant autour de ton corps pour te serrer contre moi. Nous passons de très longues minutes dans cette position à se chuchoter des mots doux. Nous changeons quelque fois de positions. Nos petits câlinages terminés, je décide alors de te donner une petite surprise. Je réussi à ouvrir d’une quelconque façon la porte de la salle de massage. Je te pointe une des tables et tu prends place. Pour effectuer des meilleurs massages, il faut que je détache le haut de ton maillot. Je tire sur les ficelles et le nœud se défait. Je pars une série de bec partant de ta nuque jusqu’au bas du dos. Une fois mes becs donnés, je prends des roches chaudes et je les dépose le long de ta colonne vertébrale. Cette chaleur te donne la chair de poule. J’applique par la suite de l’huile à massage et je commence à te masser avec délicatesse. De longue minute passe et tu adore. Soudain tu m’annonce qui est temps de masser ton ventre. Je retire les pierres et tu te couches sur le dos. Le nœud du maillot toujours détaché, fait tomber le haut de bikini et révèle tes jolie seins lorsque tu te relèves. Tu donnes une claque sur ton haut de maillot pour libéré la table et tu te couches sur le dos. Je recommence la même étape que tantôt mais cette fois si je pars du bas du ventre et je monte graduellement en donnant des becs. Arrivé au niveau des seins, je les embrasses avec douceur et je continu à monter. Cette fois si je ne m’arrête pas au cou. Je continu pour rejoindre tes lèvres. Je t’embrasse et après notre baiser, je t’applique de l’huile à massage sur le ventre. Je masse ton ventre et tes seins doucement. Mes mains passe sur ton ventre, le coté de ton sublime corps pour continuer la course sur tes seins. Une fois le haut du corps terminé, tu me demande de retirer le bas de ton maillot. Tu lèves un peu ton bassin pour m’aider et une fois le maillot délogé de ton intimité, tu rabaisse ton bassin et tu écartes un peu tes jambes pour laisser passer le maillot. Une fois retiré, je j’applique de l’huile sur tes jambes. Pour rendre le tout un peu plus piquant, j’approche ma bouche sur ton sexe. Juste pour augmenter le plaisir. Tout en léchant doucement ton trou de plaisir, je masse tes jolies cuisses d’une douceur extrême. Une chaleur se dégageant de ton sexe, moi régalé, toi te tortillant de plaisir et moi exciter de savoir que tu es plus que comblée. Je commence à remonter tout le long de ton corps en te bécotant. Juste comme ma bouche rejoint ta bouche, mon sexe touche au tien. Dès le contact de nos sexes, tu m’empoigne le pénis et tu l’enfonce dans ton intérieur. Je constate que tu en vent plus alors je commence des va et viens d’une vitesse assez élever. Tu pousses quelque cri pour exprimer tout le plaisir que je te donne. Mon éjaculation arrive à grand pas mais tu ne veux pas que je me retire. Tu commences à ressentir les spasmes de mon pénis et je lâche tout mon liquide à l’intérieur de toi. Je commence à me retirer mais tu ne veux pas. Tu t’écris que je dois continuer. En même temps de t’écrier, tu m’empoigne les fesse et tu pousses mon bassin pour que tout mon sexe soit à l’intérieur de toi. Ayant pas perdu mon érection, je recommence mes vas et viens et toi tu recommence à te tortilliez. Je commence à ressentir des spasmes venant de ton vagin. Tu pousses des plus gros cris. Tu ne tiens plus en place. Je sais que tu es entrain atteindre ton orgasme. Ton orgasme m’excite d’avantage et j’accélère le rythme. Quelques secondes plus tard, ses à mon tour. Je propulse encore tous mes spermatozoïdes dans ton intérieur. Nos corps tout en sueur, je me couche sur toi. Je t’embrasse et pour ce qui est de mon sexe, il refuse toujours de cesser d’être en érection. Nos sexes toujours ensemble, nos bouches toujours ensemble, nous nous embrassons encore pendant un long moment. Tu fini par soulager mon sexe par une bonne fellation comme tu sais si bien le faire. Tu fais tournoyer ta langue autour de mon gland, tu appliques une succion sur mon gland et tu me suce tendrement. Après un bon moment, je t’avertis que je vais éjaculer pour une troisième fois. Au moment venu, tu exerces une 2e succion et tout mon jus d>’amour se retrouve maintenant dans ta bouche. Tu avale le tout et la seul chose que tu me dis ses : « mmmmm que c’est bon, je t’aime mon amour ». Tu te relèves, on ramasse nos vêtements et on décide de quitter la pièce totalement nue. Rendu dans l’ascenseur, je te plaque contre un des murs. Je clique sur le bouton 20 et on s’embrasse langoureusement. L’ascenseur s’arrête au 11e et un autre client de l’hôtel entre dans l’ascenseur. Il reste bouche bée de voir 2 jeunes de 18 ans totalement nu s’embrasser. L’homme dans la trentaine nous ignore ou du moins essai de nous ignorer. Soudain, on fait un 180° et c’est toi qui me plaque contre le mur. On continu a s’embrasser. Ma main touche ton sexe tout chaud et humide. Tu écartes les jambes et j’insère mon majeur dans ton intimité. Tu lâche un gémissement. A ce moment, l’homme dit : « vous pouvez vous garder une petite gène ». A cette phrase, tu lèves ton bras et tu lui fais un beau gros doigt d’honneur. Sa remarque nous passe 6 pieds par-dessus la tête et on continu. La porte s’ouvre enfin au 19e et le monsieur quitte l’ascenseur. Notre course se continu d’un étage et rendu au 20e étage de l’hôtel, nous nous dirigeons vers notre chambre d’hôtel. Rendu devant notre porte, tu tombes. Tu tombes pareil comme si tu tombais sans connaissance. Je accroupi à coté de toi pour voir si tu es correct. C’est à ce moment que tu m’agrippe le cou et tu me garoche au sol. On part à rire et tu te positionne sur moi. On s’embrasse encore et encore tout en roulant dans le corridor. Même si il est maintenant 1h la matin, tu ne veux pas me lâcher et moi non plus. On arrête de rouler et on se regarde fixement dans les yeux. Mes mains dans ton dos, se dirige vers tes fesses et je les caresse. On se donne un dernier baiser. On se relève et je te demande si tu as ta carte pour entrer dans ta chambre car la mienne est restée dans la chambre. Ta carte est restée dans la salle de détente. Je viens pour me rhabiller et me diriger vers la salle mais tu m’empoigne mon bras et tu me dis que je dois rester ici sans mes vêtements. A ses mots, tu pars à courir toute nue dans l’hôtel pour aller chercher ta carte. Tu reviens 5 minutes plus tard toujours aussi belle et sexy. Tu rouvre la porte et on entre. Je me couche sur le sofa et tu viens me rejoindre. Nous somme collé collé, et se chuchote des mots doux. Tout en chuchotant, tu glisses ta main sur le long de mon corps pour y retrouver ton joujou préféré. Rendu à ton objectif, tu commences une légère masturbation. Après de longues minutes comme ça, je dépose mon index sur ta bouche pour que tu cesses de parler. Je te chuchote a l’oreille que je vais éjaculer. A ses mots, tu incère mon pénis dans ton intérieur et je largue ton mon jus de plaisir. Nous restons silencieux et plusieurs minutes plus tard, on s’endort blotti comme des enfants qui dorment collé à leur ours en peluche.LE SECOND MATIN 7h, le réveil matin sonne. Je me réveil et je constate que tes parents arrive dans 1h. Je décide de faire le ménage pour camouflé notre belle soirée que nous venons de passer. Une fois le ménage fait, je m’approche de toi un je donne un léger baisé sur chacun de tes seins. Un autre baisé sur ta bouche et tu te réveil. Je te prépare le petit déjeuner au lit et pendant que tu manges, moi je saute dans le douche. Tu avale quelque boucher et tu viens me rejoindre dans la douche. Cette fois si aucun acte sexuel. Tu tires un peu le rideau et tu t’incruste dans la douche. Au moment que tu entre dans la douche, je te fais de la place. Je commence à te savonner. Je passe dans tous les bons endroits. Une fois savonné, je procède au rinçage. Le rinçage des épaules, du dos suivi des bras. Je te vire de côté et je rince tes jolis seins, ton ventre suivi du niveau inférieur. Je fais aller ma main sur tes jolies fesses et ton entre jambes. Il reste seulement les jambes. On sort de la douche et je m’habille rapidos pour que je puisse t’habiller. Je t’enfile un joli g-string suivie d’une mini-jupe très sexy. Juste comme que je fini de faire le nœud du haut de ton maillot de bain, un cliquetis se fait entendre dans la porte. Nous sommes tous habiller juste à temps car tes parents entre dans la chambre. On fait comme si rien ne savais passer. Notre séjour se poursuit mais on est beaucoup plus proche qu’avant. On a tellement aimé ça qu’on ses promis de recommencer l’année suivante peu importe l’endroit.Fin !!!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir