Belle-Maman (3ème partie)

      Yorum yok Belle-Maman (3ème partie)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Belle-Maman (3ème partie)en me réveillant, je m’aperçois que belle-maman n’est plus dans la chambre. L’air sent le sexe à plein nez. Je me lève et m’habille en vitesse et part à la recherche de belle-maman. En entendant du bruit dans la salle de bains, je me suis pris à espèrer qu’elle soit sous la douche, mais en entrant je fus déçu de voir qu’elle était déjà lavée et habillée, en train de se pomponner.- Ah tu es réveillé ! tu dormais si bien, je voulais pas t’embêter. Tu t’es remis de tes émotions ? me demanda-t-elle.- Oui, oui, dis-je en m’approchant derrière elle. Je me mis à l’embrasser dans le cou, tout en caressant son cul. Mais j’ai encore envie de vous, belle-maman… lui dis-je tout bas.- Je sais, mais on a plus le temps. Il faut qu’on y aille, sinon je vais être en retard à mon rdv.Un peu refroidi par ces mots, nous commençâmes le trajet, qui devait durer 1h environ. Nous discutions de tout et rien, juste pour le plaisir d’être ensemble.Au bout d’un moment, n’en pouvant plus, j’abordai l’épisode de ce matin:- C’était fantastique ce matin, dis-je en posant ma main sur sa cuisse, en bas de sa jupe, juste pour sentir le contact de sa peau.- Oui, c’était vraiment bon. Tu sais…commença-t-elle- Oui ?- ça m’a un peu gênée de me lâcher sur toi comme ça, je ne contrôlai plus rien.- Y a pas de mal, j’ai adoré ça, répondit-je avec un sourire.- Je sais pas si on pourra remettre ça un jour, mon mari rentre demain, et il n’est pas prévu qu’il reparte comme ça. C’est dommage, j’ai vraiment aimé ça, dit elle avec un soupir.- Ah ? mince… Je pourrai toujours me canlı bahis consoler en vous regardant, vous êtes vraiment belle. Et bonne aussi, hasardai-je. Elle me regarda en me faisant un grand sourire et en pressant ma main. En plus, la journée n’est pas finie…- Je sais, mais la on a pas trop le temps, et après il faut que tu rentre.Je remontai ma main vers le haut de sa cuisse, mais elle me repoussa:- arrête s’il te plait, je vais être excitée et je serai pas concentré à mon rdv.Surpris de sa réaction, j’enlevai ma main et la posai sur le levier de vitesse. Je décidai de ne plus rien tenter. Elle avait sûrement raison: c’était peut-être la dernière fois qu’on se voyait seuls. Pendant son rdv, j’étais perdu dans mes pensées. Je repassais en boucle les images de la matinée dans mon esprit. Je commençais à bander, mais ses paroles me revinrent, et mon érection redescendit aussi vite. Le retour se passa dans le silence quasi complet, ce qui était perturbant. Je la voyai se dandiner sur le siège, en me demandant ce qu’elle avait, mais je n’osai rien lui dire. Arrivé chez elle, nous rentrâmes dans le vestibule:- attends 2 minutes, je vais te dédommager pour le carburant. Je vais aux toilettes et j’arrive.Au bout de plusieurs minutes, ne la voyant pas revenir, je me dirigeai vers les toilettes. je collai mon oreille à la porte, et je perçus des soupirs et des petis gémissements. Elle était dans les toilettes, en train de se toucher ! Je mis ma main sur la poignée de la porte, en espérant qu’elle ne soit pas verrouillée. elle ne l’était pas, donc j’ouvris la porte, bahis siteleri et je ne fus pas déçu du spectacle: belle-maman était assise sur le siège des wc, la jupe remontée jusqu’à la taille, les jambes bien écartées, sa petite culotte posée par terre à un mètre d’elle, et elle se tripotai le clito rapidement.- Vous auriez dû me dire que vous étiez excitée !Surpirs par mon intrusion, elle arrêta de se branler et me regarda:- Euh, comment dire… bafouilla-t-elle. J’en avais envie, et après ce que je t’ai dit, j’avais peur que tu me repousse, mais j’en pouvais plus,dit-elle en rougissant.- Moi aussi j’en avais envie, et je suis déçu que vous ne me l’ayez caché…elle me regarda droit dans les yeux, se demandant ce qui allait se passer. Une idée me vint en tête: j’allai la punir.- Fais moi ce que tu veux, j’en peux plus, me dit-elle en recommençant à se branler le clito.- d’accord, mais je ne vais pas vous faire l’amour. Levez vous.Elle s’éxécuta.- Retournez-vous et asseyez-vous sur le siège comme si vous montiez sur une moto.Elle me regarda bizarrement, mais ell m’obéit. elle était terriblement excitante dans cette position, le cul en arrière et les cuisses écartées. Je m’approchais d’elle, et commençai à caresser ses fesses, puis d’une main, j’abaissais son haut à bretelles et son soutien gorge pour faire sortir ses gros seins, qui retombèrent légèrement. je me mis à lui malaxer le sein gauche assez fort et avec ma main droite, j’humidifiai mes doigts en les frottant à l’entrée de sa chatte qui était brûlante et trempée. puis je plaçai deux doigts sur bahis şirketleri sa petite rondelle et lui dis à l’oreille:- Vous allez être punie…Puis j’enfonçai mes doigts dans son anus, ce qui lui arracha un cri de plaisir. Je me mis à faire coulisser mes doigts pendant que je tripotai toujours son sein gauche. elle gémissai de plus en plus, et de la cyprine ruisselai jusqu’à mes doigts. J’insérai un troisième doigts et j’accélérai la cadence. Au bout d’un moment, je sentis à travers son cul sa chatte se contracter, et un énorme orgasme arriva sans prévenir: elle se mit à crier, son corps fut secoué de spasmes, et elle se mit à gicler en abondance, directement dans les toilettes. je ne lui laissai pas de répit et continuai mon mouvement avec mes doigts, et un second orgasme la secoua une fois de plus, toujours avec des jets de mouille impressionant. Je ressortis mes doigts, déboutonnai mon jean’s et sortit ma bite. Je m’astiquai furieusement, et dans l’état où belle-maman m’avais mis, mon jus ne tarda pas à monter: je déchargeai allègrement ma semence sur son dos, en plein sur la veste de son tailleur. Une fois fini, je la regardai, toujours dans la même position, encore sous le choc de ses orgasmes et lui dit:- voila, je me suis vengé !elle me regarda et nous explosâmes de rire.- Il va falloir qu’on se débrouille pour qu’on se revoit seuls, me dit-elle avec un sourire.- Oui, il va falloir inventer des excuses.Nous nous rhabillâmes, elle me raccompagna à la porte, et avant de l’ouvrir, m’embrassa tendrement:- A bientôt, mon gendre !- Au revoir, belle-maman, j’ai passé une agréable journée.Je repartis le coeur et les couilles légers, sachant qu’on se reverrai pour les vacances deux semaines plus tard….A suivre: la dernière partie de l’histoire, pendant ces fameuses vacances…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir